Eclipse

2 tournées en France entre 2014 et 2016

L’histoire se déroule dans un petit village typiquement khmer, où tous les villageois se connaissent et mènent une vie paisible au sein de la communauté. Dans ce village, être différent est un crime. Le jour où un homme étrange arrive dans ce village hermétique, il souffre cruellement de la discrimination systématique dont il est victime. Abandonné de tous, il se tourne vers les Dieux et prie pour leur intervention.

Ceux-ci répondent à ses prières en le transformant en une femme magnifique. Quand elle fait son apparition au village, tous les hommes en tombent éperdument amoureux et tentent de gagner son affection par tous les moyens. Au même moment, un fléau commence à consumer les habitants du village les uns après les autres. La suspicion se porte sur la jeune femme, qui est accusée d’en être la cause. Elle est condamnée à mort par les villageois. S’ensuit une course-poursuite épique à travers la campagne cambodgienne, vers un dénouement spectaculaire.

Né d’un atelier instigué par l’association PETA sur l’usage des arts pour explorer les problématiques autour de la sexualité, de la différence et des infirmités, ce spectacle aborde le thème de la discrimination sous toutes ses formes. Eclipse est avant tout un plaidoyer envers les stigmates sociaux et la responsabilité éthique de chacun. En punition de leur attitude de rejet, cette éclipse est envoyée par les Dieux pour venir perturber la quiétude des villageois.

Le spectacle se construit comme une fable, à l’intrigue nourrie de connotations symboliques renforcées par une succession époustouflante de numéros de cirque et de danse. Le décor est planté au milieu des rizières, où les artistes rivalisent de virtuosité pour nous offrir les tranches de vie d’un petit village Cambodgien, imprégné de traditions, de croyances populaires et du culte religieux.

La scénographie épurée d’Eclipse et les scènes d’ensemble chorégraphiées, mêlées aux exploits physiques réalisés par les jeunes artistes à l’énergie communicative, font de cette pièce un spectacle explosif dont le message résonne fortement avec le public, qu’il soit cambodgien ou international.

Artiste du Collectif intervenu en tant que regard extérieur : Agathe Olivier et la compagnie les Colporteurs 

Galerie

© 2019 CCAI | administration@ccai.fr01.48.43.39.17